lancer des mots sages à la tête des maussades

Clap de fin

En effet, sans pleurs et sans remords, je mets fin à ce blog. J’avais voulu utiliser ce système pour communiquer avec mes proches lointains. La question ne se pose plus. Pour autant, écrire un post et le mettre sur la Toile, c’était admettre qu’il puisse être lu par beaucoup de personnes. Constater qu’il n’y a plus qu’un ou deux fidèles, c’est un grand détour de passer par le net ; autant écrire directement aux intéressés. En outre, je n’ai jamais réussi à entrer dans  les arcanes de « unblog » qui m’a plus malmené qu’aidé.

Je n’en aurai pas fini pour autant avec l’écriture, mais je prendrai d’autres moyens d’expression. Du reste, j’ai un peu le projet d’un livre. D’avance, je me réjouis du paradoxe : j’avais écrit des posts sans penser à l’édition : ils le furent. Je me lance dans un livre en pensant forcément à l’édition : il y a de bonnes chances qu’il ne paraisse jamais !

L’important pour moi, c’est comme pour le sport, ce qu’en dit le Baron : c’est de participer. Faire chauffer un peu ses neurones, solliciter sa mémoire, comme je l’ai fait, suffira à mon bonheur. J’entretiendrai mon esprit comme j’entretiens mon corps, sans doute pour réaliser la rengaine serinée dans mon enfance : Un esprit sain dans un corps sain !

29 mars, 2012 à 16:35


Laisser un commentaire