lancer des mots sages à la tête des maussades

Allons enfants, mangeons, bougeons!

A mon âge avancé, je fais partie, avec les femmes et les enfants, de ces êtres fragiles dont la santé doit être une préoccupation majeure. Soucieux et responsable, je suis allé sur le site « manger-bouger » censé me donner les clés de mon maintien en bonne forme.

Dérapage de mon pouce sur la zapette ou lapsus digitae inconscient, je ne sais. Toujours est il que la 1ère recommandation qui m’a frappé l’œil, avec l’image appropriée : privilégiez l’allaitement au sein ! Facile à dire ! Je ne peux plus recourir au sein maternel. Quant à solliciter celui d’une bénévole inconnue, je ne peux l’imaginer.

On voit que je me préoccupe de ma santé, et pourtant dans ce domaine primordial, je constate que tout le monde s’en fout. Et d’abord les professionnels. Je laisse à la justice le soin de régler leur compte au labo et aux médecins qui ont généreusement distribué un soi-disant coupe-faim qui n’était pas fait pour ça.

Pour autant les utilisateurs, les patients, portent souvent une responsabilité dans leur malheur. Aujourd’hui les prothèses mammaires occupent le devant de la  scène. Loin de moi l’idée de contester le besoin pour  une femme, après une ablation du sein suite à un cancer, d’aider à se reconstruire une identité grâce à une opération de chirurgie. Par contre, le même besoin, par pur souci esthétique, d’ailleurs contestable, me dérange. Et plus encore quand des manifestantes, d’à peine 20 ans, veulent qu’on leur réimplante des silicones plus « pures », et gratuitement ! Le 1er désastre ne leur a pas suffi ?

Et cette mère, elle même soucieuse de sa ligne, suivant aveuglément l’oukase des 5 légumes, et préparant pour ses bébés des haricots ou endives, plutôt que le calcium des laitages ou les protéines de la viande. Ira-t-elle manifester plus tard, jurant qu’on l’a trompée, quand les petits devenus grands présenteront les symptômes de l’anémie et des jambes en cerceau ?

21 mars, 2012 à 17:05


Laisser un commentaire